Projet 3 : Conte moi OCADD DECI-DE-LA

Dans le cadre d’un projet sur le conte  entre l’association OCADD (Beni Mellal) et l’association Deci-De-là (Paris, France), une dizaine de contes ont été collectés dans la région de Tadla Azilal. Adaptés, illustrés, dits par trois conteurs marocains (une femme et deux hommes)  en langue arabe et en langue française, ces contes ont été expérimentés en classe avec les élèves des écoles primaires. Un livre DVD (Le Garçon aux grandes oreilles) a été élaboré. Ce livre DVD a été adapté  à la tablette  et sur Iphone.

 

Liste des contes collectés : Cliquez Pour Ecouter

L’élection d’un ministre  (  Lhoucaine Dehhou )
La chatte imprudente      ( Tarik Hbid )
Le lion et le hérisson   (Mohamed Bahi )
Le loup et Boumghar le hérisson   ( Aicha Ait Berri )
Le pigeon, le loup et la cigogne     (Mohamed Bahi )
Le teigneux    ( Aicha Ait Berri )
Les deux loups affamés   ( Ahmed Hafdi )
Un chat vertueux    ( Aicha Ait Berri )

 

 Enseignant en école primaire à Beni Mellal (Maroc), Mustapha Ghanim fréquente depuis 20 ans le milieu du théâtre en tant qu’acteur, professeur, auteur et metteur en scène. Il est directeur artistique de la troupe théâtrale Abou El Haytam à Beni Mellal. Il réalise régulièrement des performances en tant que conteur et animateur pour les enfants, mais c’est pour Conte-moi qu’il enregistre pour la première fois.
   Ahmed Bouzzine est né dans la tribu berbère des Aît (Maroc). Ce conteur et musicien se situe à la lisière du monde touareg : son travail se nourrit des mythes d’Afrique du Nord que lui transmirent mère et grand-père, puisant aussi dans les folklores de Mauritanie et d’Arabie, dans les youyous et le vent des sables. Il commence sa carrière dans les années 1980 et participe aujourd’hui à la renaissance de l’art du conte francophone.
   Enseignant l’arabe en France puis le français au Maroc, animant des ateliers autour du conte dans des écoles, adaptant des contes en spectacles bilingues, Bahija Ben Barka est une conteuse qui fait sans cesse des allers-retours entre les deux rives de la méditerranée pour créer un pont entre les cultures.

 

Source: Conte-moi la francophonie

 

Laisser un commentaire